Octobre 2014

Les Professionnelles en Environnement s'engagent contre l'initiative Ecopop

Le 30 novembre prochain, nous nous prononcerons sur l'initiative Ecopop. Celle-ci compte régler des problèmes environnementaux en limitant sévèrement la politique d'émigration vers la Suisse et en prenant des mesures de planification familiale volontaire au Sud. Plus concrètement, l'initiative demande que „la part de l'accroissement de la population résidant de manière permanente en Suisse et qui est attribuable au solde migratoire n'excéde pas 0, 2 % par an sur une moyenne de trois ans. En plus, 10 % des subsides étatiques de la coopération au développement au moins doivent être affectés au financement de mesures visant à encourager la planification familiale volontaire" (www.ecopop.ch).

Le comité des ffu-pee rejette l'initiative Ecopop pour plusieurs raisons:

1. Des raisons écologiques:

Les solutions données par l'initiative ne contribuent ni à protéger l'environnement ni à favoriser le développement durable. L'initiative prétend ménager les ressources naturelles, mais s'appuie sur des moyens innefficaces pour le faire.

Pour réduire l'empreinte écologique en Suisse, il faut diminuer la consommation par habitant. Il s'agit de mettre en oeuvre de façon conséquente les lois environnementales et les plans d'action existants (par exemple la LPE, la loi sur l'aménagement du territoire, etc. ) plutôt que de limiter l'émigration.

2. Des raisons liées à l'égalité des chances:

La recherche et l'expérience dans les domaines de l'égalité des chances et la politique de développement prouvent de façon claire que le comportement en matière de reproduction constitue un droit fondamental et doit donc être laissé à la liberté de choix de chacun; il s'agit donc, en première ligne, de renforcer la position des femmes dans la société - car il ne peut y avoir une planification familiale allant à l'encontre de la volonté et des besoins de la femme. Les quelque 80 millions de grossesses annuelles non désirées dont parle l'initiative Ecopop peuvent être évitées, moins par des mesures de planification familiale que par des investissements dans la formation des femmes. Car l'expérience de la coopération au développement montre que plus on est formé, meilleur sera le niveau de vie (et plus grande l'indépendance des femmes), ce qui mène d'ailleurs à moins de naissances et non le contraire!

3. Des raisons éthiques:

Selon l'initiative, d'autres devraient se restreindre pour que nous puissions continuer à mener notre style de vie élevé ici. Il est prétentieux d'imposer des prescriptions aux gens du Sud en ce qui concerne la planification familiale, juste pour que nous puissions poursuivre notre train de vie. Il faudrait plutôt encourager une diminution de la consommation des ressources en Suisse et mettre en oeuvre des mesures adéquates pour y parvenir. La limitation de l'émigration n'est pas une mesure appropriée!

Pour tous ces raisons et d'autres encore (voir www.environnement-oui-ecopop-non.ch et prise de position des feministes (en allemand)), les ffu-pee se prononcent contre l'initiative Ecopop.

bild rubrik news